Communication à l'attention des habitants de Pont de Montvert

Mise en place de l'expérimentation de la collecte sélective des emballages

  • 7 mai 2021

Collecte des emballages au Pont de Montvert

NOUVEAUTÉ : DÉPLOIEMENT DE NOUVEAUX POINTS DE COLLECTES EMBALLAGES SUR LE CENTRE BOURG DU PONT DE MONTVERT

Monsieur Thibault Malgouyres, Délégué de la commune du Pont de Montvert Sud Mont-Lozère et Conseiller municipal réalise une communication à destination des habitants de sa commune. Vous pouvez en prendre connaissance ci-dessous :

Etat des lieux du service public de gestion des déchets sur la commune du Pont de Montvert Sud Mont-Lozère

Un état des lieux a été réalisé concernant la gestion des déchets pour la commune du Pont de Montvert

  • En premier lieu, la commune du Pont de Montvert Sud Mont Lozère dispose d’environ 180 containers à ordures ménagères répartis sur environ 86 emplacements. Ils sont collectés par le Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères (SICTOM) des Bassins du Haut-Tarn, dont le siège se trouve à Florac-Trois-Rivières.Collecte des OM

Après quelques opérations à Florac, ces déchets rejoignent ensuite Mende pour de nouvelles opérations avant enfouissement. Le coût de collecte est important car les tournées sont longues et les points à collecter nombreux (temps, énergie, ressources humaines).

  • La commune PDM SML possède 6 Points d’Apports Volontaires (PAV) avec des colonnes à emballages, verre, papier. Au total 25 colonnes de tri sont disponibles et collectées régulièrement. C’est le Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement (SDEE) de la Lozère qui gère la collecte de ces colonnes et les filières de traitement. Tous ces déchets passent par Mende où se trouve le centre de traitement du Rédoundel. Ils vont ensuite suivre des chemins plus ou moins longs, en France et même parfois en Italie et en Espagne pour être revalorisés ou recyclés. Cette collecte est plus économique car les points de collecte sont moins nombreux, facilement accessibles et les colonnes ont un volume important en comparaison aux containers à ordures ménagères. De plus, elle permet le captage de matières valorisables économiquement là où les ordures ménagères sont enfouies et ne représente que des coûts (économiques et environnementaux).

  1. La déchetterie présente sur la commune est gérée par le SICTOM (les agents de la commune sont payés par le SICTOM quand ils sont à l’accueil de celle-ci) et les bennes sont collectées par le SDEE. La déchetterie permet de gérer tous les déchets encombrants et dangereux (cartons, métaux, gravats, bois, mobilier, déchets toxiques, …). Les chemins de recyclage, valorisation, dépollution sont pour la plupart très longs et donc très énergivores.

  • Colonnes d'apports volontaires destinées au triLa commune dispose d’employés communaux qui passent un temps important à nettoyer les points de collecte encombrés d’apports sauvages et interdits. Cela ne peut plus durer, c’est un acte illégal qui peut être sanctionné par une amende, un manque de respect total pour eux, pour nous, les habitants, et pour l’environnement.   

  • Enfin, la nature et les espaces publics servent parfois de déchetterie sauvage. Tout dépôt de cet ordre est illégal et puni par la loi. C’est une pratique interdite, la nature, les espaces communs, les sols, la  Terre, les rivières, l’air que l’on respire ne sont pas une poubelle. Des solutions existent ! 

LES CONCLUSIONS DE CET ÉTAT DES LIEUX :

  1. Chaque déchet produit coûte à la collectivité et à nous-mêmes via la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) qui correspond aujourd’hui à 12% du montant de la taxe foncière sur les propriétés bâties.  

  2. Malgré les efforts du SICTOM depuis plusieurs années ayant permis la baisse de ce taux de la TEOM    (12,47 % en 2014 à 12 % en 2021) il faut réduire les apports d’ordures ménagères et augmenter le tri des déchets afin de produire moins de déchets et soutenir cette baisse. 

  3. Le coût de traitement des déchets concernant les ordures ménagères représente près de 30 % du budget de fonctionnement du SICTOM. Ainsi, chaque tonne de déchets non triée à un impact important sur sa gestion. De plus, le cadre réglementaire du traitement des déchets évolue. Une taxe appliquée à chaque tonne de déchets non recyclés (TGAP) passera en 2025 à 65 €/ tonne, là où en 2019 elle était de 19,20 € / tonne.  

  4. Consignes de triA ce jour, encore 30 % des déchets ménagers sont des déchets organiques. Ces derniers pourraient être compostés et permettraient une réduction des tonnages. Au 1er Janvier 2024 le tri à la source des biodéchets devient obligatoire pour tous. Les citoyens auront l’obligation de trier ces déchets organiques et de ne plus les mettre dans les ordures ménagères. Trier, c’est réduire la quantité de déchets destinés à l’enfouissement et permet de limiter l’augmentation des coûts.

  5. Le tri permet aussi au SICTOM d’obtenir des bonus de la part des éco-organismes qui permettent de réduire ses charges et donc celle des citoyens. 

  6. Le SICTOM a une obligation de réaliser une collecte sélective des emballages ménagers pour les communes de plus de 2 000 habitants ce qui ne concerne pas notre commune mais des communes plus importantes comme par exemple Florac-Trois-Rivières.

Néanmoins, le SICTOM a conscience du fait qu’il faut impérativement faire évoluer les pratiques (mieux trier, optimiser les tournées de collectes d’ordures ménagères et composter les déchets de tables) pour réduire le coût du service public de gestion des déchets et protéger l’environnement. 

 

 

Expérimentation de la collecte sélective des emballages ménagers en porte à porte

Dans sa volonté de favoriser une meilleure gestion des déchets, le SICTOM a décidé d’aller au-delà du cadre qui lui est imposé par la loi (voir point 6). A ce titre, Il va expérimenter le déploiement d’une collecte sélective des emballages sur les axes principaux de communes n’entrant pas dans le cadre de son obligation réglementaire de service.  Cette expérimentation concerne Pont de Montvert Sud Mont-Lozère, Bédouès-Cocurès, Ispagnac et Meyrueis.nouveaux conteneurs emballages

En plus des nouveaux conteneurs et de l’aide à l’achat d’un composteur, une campagne d’information avec distribution de sacs de tri va permettre, nous espérons, de passer un cap dans le tri des déchets et que la commune Pont de Montvert Sud Mont-Lozère puisse devenir une commune exemplaire. 

 

OBJECTIF DE L’EXPÉRIMENTATION 

Pour le SICTOM

  • Renforcer le tri sélectif en complément du dispositif existant des PAV pour les emballages, le verre, et le papier. 

  • Augmenter le taux de tri des emballages et faciliter leur apport.

  • Maîtriser les coûts induits par le déploiement d’une nouvelle collecte.

  • Réduire les coûts de traitement des ordures ménagères.

 

Pour la Commune du Pont de Montvert-Sud Mont-Lozère

  • Pour notre centre-bourg très touristique : c’est une opportunité pour mieux répondre aux besoins en matière de tri. 

  • Améliorer la gestion et le tri des déchets au niveau du camping, du quai, du city-stade.

  • Mise en place d’environ 20 conteneurs à emballages sur le centre bourg, sur des emplacements que la commission déchets a jugé prioritaire (activités touristiques, éloignement aux points d’apports volontaires).

  • Supprimer des points de collecte trop difficiles à collecter par les agents du SICTOM (chemin de l’Hermet, temple) ou liés à des emplacements problématiques (rue du 11 novembre, pont sur le Rieumalet).

  • Faire des regroupements quand cela est possible pour améliorer la pérennité de la collecte sélective des emballages (camping, gendarmerie, etc.).

VOTRE ENGAGEMENT ET VOS RETOURS COMPTENT

Une commission publique a été proposée aux habitants afin de valider cette expérimentation. Après plusieurs réunions des élus de la collectivité et avec le SICTOM, il a été établi que l’expérimentation aura lieu de mai à septembre 2021.

  1. (S19) - Mai 2021 : mise en place des conteneurs de collecte sélective des emballages, déplacement et suppression de certains conteneurs de collecte des ordures ménagères.

  2. (S19 à S21) - Mai 2021 : Lavage et désinfection annuelle des conteneurs O.M.

  3. Juin : Visite terrain de l’animateur du PLPDMA pour encourager aux bonnes pratiques de tri et distribution des sacs de tri.

  4. Début Juin à fin Août 2021 : Collecte des retours des usagers sur cette nouvelle collecte / analyse des données relatives à la collecte (tonnages d’emballages collectés en porte à porte notamment).

  5. Septembre 2021 : Analyse des retours du terrain et des données de la collecte emballage et OM.

  6. Fin Septembre 2021 : Plan d’action avec adaptation du dispositif lorsque cela est nécessaire.

  7. Début Octobre : Nouvelle communication à la population concernant le plan d’action et les résultats de l’expérimentation.

Comment contribuer à l’expérimentation et donner mon avis ?

Nous avons besoin de vos retours et remarques durant cette phase d’expérimentation afin de nous permettre d’ajuster le dispositif mis en place et pour dresser un bilan à l’automne des résultats de cette nouvelle organisation. 

Durant toute cette période vos retours et vos commentaires en tant qu’usagers peuvent être données via le formulaire suivant : https://forms.gle/RekJgJpap8zA4cJF7

M. Léo Martin, animateur du Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés (PLPDMA) assurera les visites à domicile pour vous informer sur les bonnes pratiques à adopter concernant le tri sélectif. Au cours de ces visites, il vous proposera des sacs fournis par le SDEE pour organiser le tri  à la maison de vos emballages, verres et papiers. 

Nous vous rappelons qu’il est aussi possible de se doter d’un composteur individuel et d’avoir une formation au compostage pour une participation de 20 €. Vous pouvez vous inscrire pour ce dispositif en utilisant le lien ci-après : http://sictom-bht.fr/actualites/2021/04/29/des-composteurs-disponibles/

Pour plus d’information sur le service public de gestion des déchets et les bonnes pratiques en termes de tri, le site internet : www.sictom-bht.fr